Une teneur réduite en protéines dans les préparations pour nourrissons est associée à un poids plus faible jusqu’à l’âge de 2 ans : un essai clinique randomisé

Editeur(s):
Berthold Koletzko, Ru¨diger von Kries, Ricardo Closa Monasterolo, Joaquı´n Escribano Subı´as, Silvia Scaglioni,
Marcello Giovannini, Jeannette Beyer, Hans Demmelmair, Dariusz Gruszfeld, Anna Dobrzanska, Anne Sengier, Jean-Paul Langhendries,
Marie-Françoise Rolland Cachera et Veit Grote pour l'obésité infantile européenne.

Contexte général : L'apport en protéines pendant la petite enfance a été associé à une prise de poids rapide et précoce, et plus tard, à une obésité dans les études par observation.
Objectif : L’objectif était de vérifier l’hypothèse selon laquelle un apport plus élevé en protéines chez les nourrissons entraîne un gain rapide en poids et en taille au cours des deux premières années de la vie.